Avertir le modérateur

02/06/2008

Un. Un artiste sans art

Comme chacun sait, la définition classique de l’artiste est une personne qui cultive ou maîtrise un art. L'essentiel de son travail consiste à créer des œuvres qui s’avèrent sources d'émotion, stimulantes pour l’esprit et les sens.

L’art, de nos jours, est davantage un produit qu'un savoir faire, tenant plus de l'exception que de la règle. Les métiers artistiques attirent de nombreux candidats. L’essor des secteurs du cinéma, du théâtre, de la danse, de la musique, de la littérature, ont vu l’émergence de circuits diversifiés générateurs d’emplois, tout aussi précaires que les métiers artistiques eux-mêmes.

Les scénarii s’empilent chez des producteurs en quête de la prochaine saga télévisuelle de l’été, les romans chez les éditeurs en quête du futur « Goncourable », les maquettes chez des faiseurs de tubes en quête du nouveau Gainsbourg, les peintures s’exposent sur l'internet comme de vulgaires affiches, sans qu’aucun de leurs auteurs n’envisagent une gloire post-mortem.

82546686.jpgBref, dans chacun des secteurs concernés, beaucoup d’appelés mais peu d’élus.

Qu’est-ce qui nous fait donc courir vers l’état d’artiste, et les déconvenues qui l’accompagnent pour la majorité des prétendants à ce statut ? Le besoin de reconnaissance, le besoin d’exister en dedans et au-delà de ce monde, le besoin de communiquer états d’âme, émotions et autres expériences karmiques, tel le businessman chantant son blues :

« J'aurais voulu être un artiste
Pour avoir le monde à refaire
Pour pouvoir être un anarchiste
Et vivre comme un millionnaire(…)
(…)J'aurais voulu être un artiste...
Pour pouvoir dire pourquoi j'existe. »

Et peut-être, est-ce parce que nous cherchons avant tout la gloire et la reconnaissance immédiate, que nous en sommes réduits à brader notre talent. Gloire à nos égos et à nos individualités si remarquables qu’ils doivent à tout prix être filmés, écrits, peints, chantés, et décrits sous toutes formes possibles, en usant notre imagination non pas à créer, mais à deviner comment exploiter nos oeuvres sur le plan médiatique, à réfléchir à la manière la plus attrayante de les présenter et sur quel plateau de télévision les louer.

En nous soumettant à la recherche d’une connaissance fugace et rapide, nous n’arrivons plus à séparer le bon grain de l’ivraie, ni à reconnaître le véritable Art lorsqu’il s’offre à nous. Le cheminement de l’information jusqu’à notre cerveau souffrirait-il d’un bug permanent, pour que nous assistons à une si pitoyable dérive de l’intelligence…

Tandis que les vues sur la définition des arts héritées de Galien, imposées jusqu'à la fin du Moyen Age, faisaient la distinction entre arts libéraux et mécaniques, on découvre que l'astronomie était un art « libéral » et le spectacle de théâtre, un art « mécanique ». Ce qui ne manquera pas de faire sourire Johannes Kepler où qu’il se trouve, lui, qui, dans l’intimité de la nuit, troquait son habit d’astronome contre celui de chef d’orchestre, pour transposer les mouvements de planètes sur leur orbite et les variations des vitesses en notes de musique, tandis que sous ses yeux, se dessinait l’Univers harmonique dans un ciel devenu partition géante, œuvre d’art qu’il était seul à contempler.

Ce qui a amené Frankie à réfléchir aux artistes sans art qui n’entrent dans aucune catégorie reconnue par les académies artistiques de quelques natures qu’elles soient, et échappent à toutes règles conformistes d’une société privée de tous ses sens en général, et du bon en particulier.

315664940.jpgDe l’alchimiste qui, prenant ses distances par rapport à la culture environnante et aux modalités d'époque, bascule dans un état de conscience modifié pour se rapprocher de la « vérité universelle », mélangeant le caractère poétique et la précision technique des textes, le tout dans des expressions changeantes et éphémères.

De l’homme de connaissance qui travaille sur la substance matérielle, l'amenant à transcender sa propre nature, et à vivre sur d'autres plans de conscience en ayant expérimenté la maladie, la mort, touché le fond de la souffrance pour se reconstituer et sortir vainqueur du gouffre de ses blessures.

Du chamane venu sur terre avec les souvenirs de ses existences antérieures, isolé au sein de la société, dépositaire des mystères de l'invisible, acceptant son sort de « conduit » impeccable.

673255572.jpgDe ces guerriers spirituels qui s’aventurent aux maniements du rééquilibrage des forces environnantes pour contrebalancer ce que l’espèce humaine ne cesse de perturber.

Des magiciens de l’âme qui exercent leur art dans des mondes invisibles et dont les tours prestigieux n’épatent que les oiseaux de passage.

Des « faiseurs de rois » qui influent sur la vie des autres, œuvrant dans l’anonymat le plus complet, art ingrat et abstrait s’il en est, qu’à l’exception de rares initiés, aucun de nous n’a la capacité de comprendre.

Des artistes, que nul prix, nul applaudissement, ne vient récompenser, dont l’art, au-delà de toute perception connue, au-delà des trompe l’œil et des fausses perspectives, dans des mondes où rien ne peut être affirmé, ni vérifié, a fait abstraction de tout ego.

Des artistes qui parcourent le long chemin de solitude qu’est la connaissance, brisant les paramètres de la perception quotidienne pour tenter de percevoir l’inconnu. Des artistes sans art qui contemplent leur œuvre imaginaire, sculpté par l’esprit, ciselé par le son, gravé par le silence, avec pour seul spectateur, l’Univers, et l’éternité qui lui fait écho.

Alors, relisons nos écrits, contemplons nos peintures et sculptures, écoutons nos voix sur des bandes enregistrées, dansons au son des tambours, et souvenons-nous toujours de ce que disait Jorge Luis Borges: « Toute fiction est potentiellement déjà écrite dans l'alphabet : on ne crée rien, on ne fait que redécouvrir une histoire. »

15/01/2008

En attendant Frankie...

09-05-08_2041.jpgDepuis six mois, Frankie fait des apparitions sporadiques à sa fenêtre, pourtant toute nouvelle... Mais depuis six mois, Frankie a endossé tant de casquettes qu'elle ne sait plus si elle habite au 8ème étage, au rez-de-chaussée, si c'est au Nord, au Sud, ou à l'Est : pour sûr, elle se sent à l'ouest. Elle a délaissé ses fidèles, ses amis, et a laissé le soin aux nouveaux venus de fouiller à leur convenance dans ses "tribunations".

Frankie s'est transformée un temps en déménageur, avant d'emménager, puis a aidé à déménager.déménageur.jpg Elle s'est vue, durant deux mois et demi, investie de la haute mission de "chef de chantier", de quoi ne plus jamais faire de travaux de toute sa vie, puis en inspecteur des travaux finis, une fois que ces derniers n'en finissaient pas de se finir ; elle a aidé à réaménager, a trouvé le temps de crapahuter une semaine dans le Vercors en compagnie de son compagnon à quatre pattes et de trois extra-terrestres à l’allure humanoïdes, avec lesquels elle aurait bien emménagé, pour finir dans la peau d'une juriste procédurière afin de contrer une salade d'avocat.

Entre deux, elle vous a souhaité ses vœux de façon peu orthodoxe certes, mais du fond du cœur.

En attendant que Frankie revienne s'installer un peu plus durablement à sa fenêtre, elle vous « re » livre quelques une de ses meilleures chroniques ; un petit saut dans le temps, et l'occasion pour les nouveaux lecteurs de les découvrir plus rapidement.


dependance_alcool.jpgQuand l'alcool se fait no man's land

jim3.jpg

Quand Frankie se retrouve face au roi Lézard, elle sait que Jim n'est pas mort

 

Quand Frankie a la tête dans les étoiles, c'est Carl Sagan qui guide sa route

étoiles.jpg

Quand Frankie s'embarque avec Corto,

Hugo Pratt n'est pas très loin

corto.jpg

 

 

 

Quvoeux-2008.jpgand il s'agit des voeux, ne réveillez pas Frankie

 

Quand Frankie s'approche trop près du soleil,

c'est Ariane qui la ramène sur terreicare.jpg

450px-Dakini_Tibet_Guimet_21107.jpg

 

Quand Frankie vous entraîne dans le sillage des messagères célestes, les Dakinis vous ensorcellent

 

 

 

 

 

Quand Frankie s'engage sur les sentiers de l'info parallèle, les Skull

skull.jpg

and Bones lui font froid dans le dos


pacino.jpg

Quand Frankie looking for Al, c'est que Pacino looking for Richard

Quand Frankie s'emmêle les pinceaux,

c'est dans lathumb_blonde-jokes.gif couleur

blade runner.jpg

 

 

Quand Frankie fait son cinéma,

c'est un moment culte


Quand Frankie rencontre les tueurs de la mort, elle ne rêve plus d'immortalitémort.jpg

 

Quand Frankie passe la nuit avec Omar Khayyam,

ses rubaiyat l'enivrentkhayyam.jpg

Et quand Frankie fait sa déclaration,

c'est à Del Castillo qu'elle l'adresse

Michel del Castillo.jpg

 

Et pour ne pas les oublier

PanchenLama.jpg

tenzin.jpg

 

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu