Avertir le modérateur

09/07/2007

Frankie et la clé des songes

songe.jpgDu rêve créatif qui semble se calquer sur la réalité au rêve concomitant, du rêve récurrent au rêve prémonitoire, du rêve lucide au rêve angoissant communément appelé cauchemar, qui sommes-nous vraiment, plongés au coeur de nos songes les plus secrets ?

La plupart du temps, nous ignorons que nous rêvons lorsque nous rêvons. Nos rêves semblent d'un tel réalisme pour notre cerveau endormi que nous leur accordons un statut de réalité matérielle. Ce n'est qu'au réveil, lorsque les ombres nocturnes s'effacent peu à peu au profit de la lumière blême du petit matin, que nous entrevoyons quelques images fugitives. Ce qui nous paraissait si réel durant la nuit ne semble guère autre chose qu'un tour de magie, un vague mirage, dont il ne resterait que quelques fragments d'angoisse ou de volupté et qui se dissipent au fur et à mesure que la journée avance. La réalité de nos expériences oniriques nous semble pourtant incontestable comme l'est notre supposé état éveillé, rejoignant en cela ce que disait Havelock Ellis : "Les rêves sont réels tant qu'ils durent." Comment un homme peut-il alors s'expliquer qu'il était en train de courir ou de voler au cours d'un rêve alors que tous les témoins lui assurent que son corps endormi reposait immobile ? Bien qu'il ait été admis fort longtemps que le corps subissait la "mort périodique" du sommeil pendant que l'âme s'échappait, et en dépit des nombreuses hypothèses avancées depuis, la fonction du rêve reste une énigme...morphée.jpg

Le rêve a toujours exercé une fascination chez l'être humain en raison de deux questions fondamentales qu'il lui pose : son rapport au réel et son rapport à l'activité consciente éveillée. Si l'on s'intéressait déjà aux rêves à Sumer et dans l'Égypte ancienne, c'est que le rêve était considéré comme un message envoyé par les dieux. Dans la mythologie grecque, Morphée, fils d'Hypnos (le Sommeil) et de Nyx (la Nuit), est une divinité des rêves prophétiques et a pour vocation d'endormir les mortels. Il est représenté avec des ailes battant rapidement et silencieusement ; pour permettre aux mortels, l'espace d'un instant, de sortir des machinations des dieux, Morphée prend l'apparence d'êtres chers (d'où son nom signifiant "forme").

Chez les chamanes, le rêve représente la possibilité pour l'être humain d'échapper à son environnement et d'accéder au "monde-autre" cultivant l'idée d'une réalité à plusieurs niveaux. Il s'agit pour le rêveur d'en ressortir libéré des illusions que les perceptions conditionnées de ce monde conduisent à prendre pour l'unique réalité, alors qu'elle est seulement le fruit secrets-du-chamanisme.jpgde son consensus. Rêver est pour les sorciers une manière de se servir des rêves ordinaires pour prendre la forme de voyages contrôlés et actifs quoique tout aussi oniriques. Chez ces "praticiens du rêve", on est bien loin de la visite passive dans le rêve nocturne habituel. Qu'il soit homme-médecine, sorcier, druide ou chamane, tous remplissent la même fonction, marquée seulement par leurs différences culturelles.

Chez Freud, le rêve est comme un gardien du sommeil, le produit d’un esprit qui fonctionne mal et adopte la première explication qui arrive pour ne pas avoir à se réveiller. Le plus souvent, les rêves sont obscurs, car codés et il convient alors d’interpréter un rêve avec patience et nuance : il n’existe aucune clé des songes, au sens fixé comme dans un dictionnaire, ou comme une image qui signifierait la même réalité pour toujours. L'analyse freudienne renforce le moi conscient face à un inconscient négatif et accentue la dissociation psychique du patient.

Pour Jung, l'inconscient et le rêve sont à l'origine des comportements spécifiques d'espèce, les archétypes, et d'un processus de différenciation et de développement psychique, l'individuation. Le rêve peut manifester des troubles psychiques profonds, mais il est aussi un phénomène naturel et utile. En reliant le moi conscient à l'inconscient, grâce au rêve, l'analyse jungienne a une véritable fonction thérapeutique, elle s'efforce de diminuer la dissociation psychique du patient. Selon l'analyste jungien, James Hillman, le moi qui rêve n'est pas le même que le moi éveillé. Il existe entre les deux une relation de gémellité : "Ils sont les ombres l'un de l'autre". Le rêve n'appartient pas au rêveur, celui-ci n'a qu'un rôle dans celui-là. Le moi, le "Je", doit réapprendre à se familiariser avec le rêve, à créer une intimité avec lui, parler son langage, l'apprivoiser, sans chercher à le "violer" par des interprétations abusives. James Hillman emploie souvent le terme underworld pour désigner le royaume souterrain, celui où notre âme survit, mais pas notre corps. L'underworld, c'est le royaume de la mort du moi, comparable au royaume d'Hadès. La terminologie d'Hillman est toute emprunte de la mythologie grecque, mieux à même de décrire les archétypes qui structurent le psychisme humain.

Mais alors, qu'en est-il du rêve lucide ou "rêve éveillé" dans lequel il y a comme une irruption de la conscience éveillée dans le déroulement du processus onirique habituel. Le rêveur sait que le monde qui l'entoure n'est qu'une construction de son esprit, il peut ainsi analyser et réagir de façon plus ou moins rationnelle selon son degré de "lucidité". Cette prise de conscience, involontaire ou obtenue par certaines techniques, permet au rêveur de contrôler le contenu et le déroulement du rêve. Un physiologiste américain Stephen LaBerge mène depuis plusieurs années des expériences de "rêve lucide" dont les résultats bousculent la partition traditionnelle des états de vigilance (éveil, sommeil, rêve) nous ramenant sur la voie "chamanique", même si les scientifiques doutent encore de la possibilité d'être à la fois lucide et endormi.

Peut-être nos scientifiques devraient-ils se rappeler l'histoire de Tchouang-Tseu : celui-ci rêvait qu'il était papillon, voletant, heureux de son sort, ne sachant pas qu'il était Tchouang-Tseu. Lorsqu'il se réveilla soudain et qu'il s'aperçut qu'il était Tchouang-Tseu, il ne savait plus s'il était Tchouang-Tseu qui venait de rêver qu'il était papillon, ou s'il était un papillon qui rêvait qu'il était Tchouang-Tseu.dreamcatcher.jpg

Et si vos cauchemars ne vous laissent aucun répit, sachez que dans la culture amérindienne, il existe un attrapeur de rêves (Dreamcatcher). C'est un objet artisanal composé d'un anneau, généralement en saule, et d'un filet lâche. Selon une croyance populaire, l'attrapeur de rêve est censé empêcher les mauvais rêves d'envahir le sommeil de son détenteur. Le capteur de rêves conserve les belles images de la nuit et brûle les mauvaises aux premières lueurs du jour.

Mais, peut-être, êtes-vous juste en train de rêver que vous lisez cette chronique, à moins que Frankie ne soit en train de rêver qu'elle a écrit une chronique que tous les rêveurs du monde sont en train de lire...

Commentaires

Cela devient rigolo, j'écrivais justement un petit texte sur le rêve pour Grabuge disparue depuis quinze jours.

Comme a l’accoutumée elle s’est couchée sur le lit fait
Elle abandonnait sa carcasse pour faire l’amour au soleil
Pourquoi ne dit on jamais que l’amour c’est l’absence.
Ce ne sera pas ça, simplement l'idée.

Sans rêve nous serions pierre brutalisée. Soumise et fragile.

Écrit par : martingrall | 09/07/2007

Bonjour Frankie,

Et si le rêve était ce qu'on vit quand on croit qu'on est éveillé. Et si le rêve était la vraie vie. Une inversion de son "moi" dans le temps.

C'est un peu ce que je me suis posé comme question dans un article que je publierai un jour sur mon site. Rêveries et cauchemars mixés autrement.

Aujourd'hui, nous en connaissons très peu sur le rêve. Cette période de sommeil pendant laquelle nos neurones continuent mais au ralenti, non contrôlés.
Les neuroleptiques apportent une thérapie du système nerveux et les psychoses. La dopamine (ou autre) administrée à petite dose effacerait-elle notre envie de nuire et de penser en responsable?

Veut-on rêver en permanence ou veut-on assumer nos actes? Question bête et méchante.

La science du cerveau sera "la" science de demain. L'informatique est en pleine révolution. Consulte le "Science et Vie" de ce mois, on en parle.
Il n'est plus question d'ordinateurs centraux mais de réseaux d'ordinateurs mondiaux. Tel que les neurones, non?

Écrit par : L'enfoiré | 09/07/2007

Allez, pour faire court, y’en a beaucoup qui rêvent :

Toute ma vie, j'ai rêvé d'être une hôtesse de l'air.
J'ai rêvé New York, New York City sur Hudson.
J’ai fait le rêve d’un monde, monde nouveau à faire ensemble …
J’irai au bout de mes rêves …
Laisser passer les rêves

Extrait d’une partie de schabadabada … du 07/07/07 Ardennes.

Écrit par : bb | 10/07/2007

Le cerveau est parcouru d'activité micro-électrique : pendant le sommeil léger jusqu'au sommeil profond, les ondes diminuent. Pendant une phase de parfaite atonie musculaire, les paupières papillotent, le sexe est érigé, mais étrangement, pendant cette période-là, qui revient tous les cycles (de 90minutes chez l'homme), le cerveau connaît donc une activité intense, encore plus marquée que ce qu'on peut enregistrer par électroencéphallogramme lors d'activité intellectuelle diurne. Le chat est un animal très sujet au rêve, que le chercheur en biologie Michel Jouvet, (encore cité lundi 9 juillet lors de l'émissionsur le rêve diffusée sur ARTE), a pris comme modèle pour ses recherches.
Le chat est un animal dont l'observation attentive instruit sur bien des phénomènes dont le rêve et son rôle. Le rêve est donc bien animal et intelligent en même temps, puisque l'homme aussi y est très lié parmi les espèces, et le chat. Le chat a une activité mentale intense, par conséquent, même s'il est loin de l'homme. Loin de l'homme, nous ne le trouvons pas des plus intelligents, et il nous range parmi les plus grandes gourdes de la Nature d'après nos aptitudes physiques très gourdes.

La réflexion et l'intelligence du chat nous sont peu familiers, et il... (elle, car mon chat c'est Minette), ... elle est parfaite dans l'accord de la musculature, la souplesse, l'extension, la force, son équilibre, le sens qu'elle a de passer immédiatement du repos physique à l'attaque, telle un tigre. J'adooore quand elle attaque. L'autre jour, elle voit sur l'espace boisé, distant d'un chemin pavé de son endroit principal, proche des boîtes aux lettres, un chat auprès de sa maîtresse. C'est visiblement une étudiante, là-bas. Elle est dressée sur les pattes. L'étudiante, que je détaille brièvement, en jean et chemisier rouge, est plutôt pas mal et jolie, produit des mouvements un peu anguleux, ralentis quant à accomplir le dessein initial de ses attentions. Sa direction générale approximée, paraît l'avoir déposée là au milieu d'un nuage. Ce n'est pas son habitude d'aller en forêt. Une biche. Minette juge que ce chat est sur son territoire, maîitresse comprise. Elle est partie comme une fusée, passe à gauche, à droite, tourne, vire... la fille n'a pas le temps de suivre son corps qui repasse entre les herbes hautes... La râclée commence. Impossible à la fille de défendre son petit chat ou de chasser Minette. Minette exploite la rapidité avec une assurance supérieure. J'arrive, je prends Minette dans mes bras, je dis quelques mots en souriant, et je repars avec ma Minette qui se laisse faire.

Minette chasse comme une tigresse. Quand elle poursuit un autre chat ou un chien, l'autre ne sait pas si elle est côté gauche ou côté droit, mais cherche à s'en distancer, panique, vire... là, elle se jette toutes dents dehors... c'est la râclée. Elle m'apprend à chasser aussi. Non pas comme un guépard, vite et tout droit, comme font les chats imbéciles du quartier... car la démonstration de Minette, chatte d'une dizaine d'année qui a élevé au moins deux portées de chatons dans la résidence... Elle a des leçons a donner.

Minette est jalouse.

Écrit par : prgrokrouk | 10/07/2007

"""Le chat est un animal dont l'observation attentive instruit sur bien des phénomènes dont le rêve et son rôle. Le rêve est donc bien animal et intelligent en même temps, puisque l'homme aussi y est très lié parmi les espèces, et le chat. Le chat a une activité mentale intense, par conséquent, même s'il est loin de l'homme. Loin de l'homme, nous ne le trouvons pas des plus intelligents, et il nous range parmi les plus grandes gourdes de la Nature d'après nos aptitudes physiques très gourdes."""


Oui, un chat dort 14h par jour, donc heureusement qu'il rêve un peu, sinon il risquerait de se transformer en légume.

L'homme a peut être "des aptitudes physiques très gourdes", mais sa combinaison pouce/index lui confère une habileté hors du commun, qui lui permet de confectionner et d'utiliser des outils. Donc Minette a intérêt à se tenir à carreaux si elle ne veut pas finir en fourrure ;)


Pour en revenir aux rêves : est ce qu'il y a un age à partir duquel on arrête de rêver ?

Écrit par : Fares | 03/10/2007

Je crois aussi, Fares, que " le chat se transformerait en légume ". Minette est attentive au réveil des autres, des humains, et avec sa patte et son ronronnement, elle accompagne l'éveil qui entame une bonne journée d'optimisme. Le rôle du repos et du rêve ne lui est pas inconnu. La légumité...

Sur le point de l'âge, je crois le discours trompeusement familier de la dimension théorique : ta question caractérise possitivement le rêve. Avec l'âge, c'est essentiellement le statut de la réalité qui change.

A partir de là, comme dit Léo Ferré dans la chanson, on attrappe une de ces sales gueules... et par conséquent on "s'emploie" à vivre à-demi en rêve en plein jour (tellement on est "enchanté")... et donc le rêve nocturne correspondrait à un apaisement profond qu'on atteint difficilement... et ce n'est pas débattre sur rAgorago la nuit qui rehausse le sentiment d'appartenir à la Gente !
Mais j'aimerais que Frankie me passe l'adresse de son nouveau blog inconnu (on ne se refait pas).

Écrit par : prgrokrouk | 03/10/2007

Certains pourraient croire que Frankie s’est endormie depuis le 9 juillet en emportant la clé des songes ; et bien non : Frankie a juste changé de fenêtre et cela lui a pris du temps. La muchacha a une vue sur les toits de Paris comme elle en rêvait. Elle se sent un peu comme une enfant du Paradis, suspendue dans les airs, et songe à ses prochaines chroniques : le Mexique avec les Maya, un peu de cristal sous forme de crânes, un film obsédant « the fountain », la démographie, le livre d’un de ses potes David Tiquant « le chemin d’Elise » publié aux Editions Philoromane (un petit bijou de littérature) et encore un tas de sujets hors des sentiers battus. Merci aux fidèles, plus de 150 visites par jour, toujours présents, merci pour vos commentaires toujours passionnants : Non, Progrokrouk, il n’y a pas de blog bis secret et mystérieux, juste un site en préparation mais chutt, Frankie en rêve, et bientôt….

Écrit par : Frankie | 03/10/2007

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu