Avertir le modérateur

12/02/2007

Eisenhower : un avertissement prophétique...

medium_Eisenhower3.jpg

Dans son discours d'adieu du 17 Janvier 1961, le président (et ancien général) Dwight Eisenhower avait averti les Américains que le lobby militaro-industriel pourrait faire planer un jour une menace sur la liberté et la démocratie:

"La présence simultanée d'un énorme secteur militaire et d'une vaste industrie de l'armement est un fait nouveau dans notre histoire. Cette combinaison de facteurs a des répercussions d'ordre politique, économique et même spirituel, perceptibles dans chacune de nos villes, dans les chambres législatives de chacun des États qui constituent notre pays, dans chaque bureau de l'administration fédérale. Certes, cette évolution répond à un besoin impérieux. Mais nous nous devons de comprendre ce qu'elle implique, car ses conséquences sont graves. Notre travail, nos ressources, nos moyens d'existence sont en jeu, et jusqu'à la structure même de notre société. Dans les organes politiques, nous devons veiller à empêcher le complexe militaro-industriel d'acquérir une influence injustifiée, qu'il l'ait ou non consciemment cherchée. Nous nous trouvons devant un risque réel, qui se maintiendra à l'avenir: qu'une concentration désastreuse de pouvoir en des mains dangereuses aille en s'affermissant.

Nous devons veiller à ne jamais laisser le poids de cette association de pouvoirs mettre en danger nos libertés ou nos procédures démocratiques. Nous devons nous garder contre le risque de considérer que tout va bien parce que c'est dans la nature même des choses. Seul un ensemble uni de citoyens vigilants et conscients réussira à obtenir que l'immense machine industrielle et militaire qu'est notre secteur de la défense nationale s'ajuste sans grincement à nos méthodes et à nos objectifs pacifiques, pour que la sécurité et la liberté puissent prospérer ensemble."

Quelques autres citations...

"Nous sommes à la veille d'une transformation globale. Tout ce dont nous avons besoin est la bonne crise majeure, et les nations vont accepter le Nouvel Ordre Mondial."

David Rockefeller, fondateur du Groupe de Bilderberg et de la Commission Trilatérale

"Si c'était une dictature, ce serait beaucoup plus facile, tant et aussi longtemps que je serais le dictateur."

George W. Bush, 12 décembre 2000

"Aujourd'hui, l'Amérique serait outrée si les troupes entraient dans Los Angeles pour restaurer l'ordre. Demain ils en seront reconnaissants! Ceci est particulièrement vrai s'il leur était dit qu'un danger extérieur, qu'il soit réel ou promulgué, menace leur existence. C'est alors que les peuples du monde demanderont à être délivrés de ce mal. L'unique chose que tous les hommes craignent est l'inconnu. Confrontés à ce scénario, les droits individuels seront volontairement abandonnés au profit de la garantie de leur bien-être assuré par le gouvernement mondial."

Henry Kissinger, à la réunion 1992 du Groupe de Bilderberg à Evian


A la question d’Elise Lucet (émission "Pièces à conviction" courant 2005 où Nicolas Sarkozy présentait les grandes lignes de son projet de loi contre le terrorisme) :

"Vous parliez des libertés individuelles. Les Français qui nous regardent, j’imagine, souhaitent aussi être rassurés là-dessus. Ils souhaitent qu’on lutte contre le terrorisme et que leurs libertés individuelles soient préservées. Qu’est-ce que vous leur dites ?"

Nicolas Sarkozy a répondu : "Ecoutez, la première des libertés c’est de pouvoir prendre le métro et le bus sans craindre pour sa vie, pour soi ou pour les membres de sa famille. Cela me paraît quand même plus important que tout le reste." 

Que pensez-vous de cette alternative ?

La planche 79 des " Désastres " de Francisco Goya : la fée de la Liberté est étendue morte sur le dos, poitrine exposée. Des personnages fantomatiques jouent autour du cadavre tandis que des moines creusent sa tombe. "Murió la verdad".  La vérité est morte. 

"(...) Nous ne trouverons jamais les réponses si nous ne pouvons pas poser les bonnes questions."

Daniel Estulin (commentateur politique espagnol)

 

 

Commentaires

On n'a pas grand chose a ajouter, tu nous amènes sur l'aire de décollage et le vol commence.

Écrit par : martingrall | 12/02/2007

Le tout est de savoir comment se fera l'atterrissage ! Pas sûr que ce soit tout à fait en douceur !

Écrit par : Corentin | 12/02/2007

et l'albatros de Bernard & Bianca, fait des efforts pour attérir et surtout très attention pour ne pas faire de mal aux petites souris ... Albatros airlines transporte de tout temps et partout et en priorité pour SOS Société...

Écrit par : bb | 12/02/2007

Y a t-il du sarcasme derrière ce trait waltdisnyen, bb ? L'empêche que quelque soit le pilote, y a des chances qu'on aille droit dans le mur. L'un pilotera surement avec le manuel de navigation mais saura-t-il remettre la manette de gaz en cas de probleme au sol ; et l'autre pilotera à vue mais que fera-t-elle s'il y a du brouillard ? !

Écrit par : Corentin | 12/02/2007

Je mettrai mes lunettes magiques (merci Merlin !)

Écrit par : bb | 12/02/2007

BB, ce n'est pas de toi dont parle Corentin, mais d'une certaine femme en rouge. L'autre, tout le monde aura deviné.
Corentin : dans les films catastrophe, ya toujours l'outsider qui vient sauver la situation
Frankie : j'aime beaucoup le ton de tes chnroniques sérieux mais un peu ironique, sans parti pris et sans polémique. et aussi la diversité des sujets traités. De l'info, et de la bonne !

Écrit par : Forty | 12/02/2007

hey forty avec un pseudo pareil j'avais prémédité la réaction : hein, c bien la forty d'afflelou, non ? rouges, vertes ou bleues selon l'humeur du jour !!!

Écrit par : bb | 12/02/2007

On va dire que je pinaille... mais la citation exacte de Bush, c'est :
"If this were a dictatorship, it'd be a heck of a lot easier...just as long as I'm the dictator..."

Il faut la replacer dans le contexte : c'est une blague, il dit cette phrase en ce marrant. Une blague assurément pas drôle du tout, puisque lorsque ce personnage "blague" ou "se trompe", des gens meurent par 10aines de milliers.

Pour la traduction, à la place de : "Si c'était une dictature, ce serait beaucoup plus facile, tant et aussi longtemps que je serais le dictateur.", je te propose plutot : "Si c'était une dictature, ce serait sacrément plus facile... à condition que ce soit moi le dictateur..."

Écrit par : Fares | 07/06/2007

liberté chérie ! le choix de pouvoir agir ou non.....

telle est la question,,,,,,,merci a tous .

Écrit par : FANTOMAS | 17/09/2008

question : je cherche la LIBERTE
RG, dst, caméras cachées, radars, etc.
sécurité sociale, mutuelle, administrations, je ne suis plus qu'un numéro ;
à l'hôpital, j'entends une voix étrange qui braille : aspirine pour le 18 ; c'est qui ou quoi le 18 ? et demain le 18 sera-t-il toujours le 18 d'hier ?
je fais des courses je paie avec un numéro encore ;
un ami me souhaite mon anniversaire avec un sms qui s'efface aussitôt, ou des mails qui disparaissent aussi vite.
je pourrais continuer longtemps encore...
alors dis-moi : qu'est-ce que la liberté de nos jours ?

Écrit par : Miss Shadow | 02/04/2009

Les commentaires sont fermés.

 
Toute l'info avec 20minutes.fr, l'actualité en temps réel Toute l'info avec 20minutes.fr : l'actualité en temps réel | tout le sport : analyses, résultats et matchs en direct
high-tech | arts & stars : toute l'actu people | l'actu en images | La une des lecteurs : votre blog fait l'actu